Prix des maisons en bois : plus ou moins cher?

Prix des maisons en bois : plus cher que celui des maisons de maçons?

referencement site travauxveritas argent 2Il faut déjà commencer par s’entendre sur ce qui va être comparé et mesuré.

Lorsque l’on évoque le prix d’une maison, encore ne faudrait il pas se limiter uniquement au prix de départ de celle-ci mais aussi prendre en compte l’entretien, les dépenses énergétiques qu’elle entraine…
Une maison peut être exploitée et amortie sur 20, 30 ou 35 ans parfois, il faut donc ajouter au coût de construction le coût d’exploitation, d’habitation de l’habitat.
Ainsi, selon les estimations, la maison en bois peut couter 10% plus chère mais consommer 20 à 30% moins d’énergie… Il faut donc réfléchir, bien comparer pour calculer le prix, le cout de revient et la rentabilité de l’investissement.

Le calcul doit se faire sur l’ensemble

Le calcul doit donc se faire sur le long terme et la construction bois est une maison très performante sur le plan thermique et donc énergétique, très supérieure à la maison maçonnique.
Donc si la maison en bois peut s’avérer légèrement plus couteuse à l’achat, grâce aux économies d’énergie qu’elle peut permettre, elle se révèlera plus économe dans son fonctionnement quotidien.

Il faut également noter que le délai de construction à aussi son impact sur le coût global. En moyenne, une maison de maçon peut prendre 10 à 12 mois à construire, alors qu’une maison en bois peut être livrée clé en main en 4 à 5 mois. Soit environ 6 mois de différence pendant lesquels vous n’aurez potentiellement pas à payer de loyer, de frais de crédit relais etc. Le chantier pour la maison en bois étant moins long, il nécessite également moins de main d’œuvre, donc moins de frais de main d’œuvre et d’encadrement.

Tout dépend aussi de la surface – Prix au mètre carré

Le surcoût de la maison en bois par rapport à la maison de maçon (toujours à qualité égale) doit être modulé en fonction de la taille de la maison.
En effet, plus la maison sera grande en surface habitable, moins le choix du matériau influencera le coût global de la construction.
D’après différentes estimations, le mettre carré d’une maison bois de SHON (Surface Hors d’œuvre Nette) inférieure à 100m2 revient à environ 1200 euros /m2, pour 100 à 200 m2 à environ 1000 euros et entre 800 et 900 euros pour un SHON supérieur à 200 m2.

referencement site resultats 5Le seuil des 1000 euros le m2

En règle générale, si le particulier souhaite une maison à moins de 1000 euros du mètre carré, le bois ne sera pas bien positionné et la maison de maçon sera moins couteuse. La maison en bois est souvent réalisée par des petites structures indépendantes, qui travaillent sur des petits volumes avec peu d’économies d’échelle possibles et sans centrale d’achat pour obtenir les plus bas prix possibles. Pour ces maisons d’entrée et de milieu de gamme, la maison en bois pourra être à l’achat 10 à 15% plus couteuse que la maison maçonnique.

Le plus souvent, la clientèle des maisons en bois souhaite investir dans la qualité et le sur-mesure. Ainsi, pour le particulier qui souhaite investir dans une maison très performante sur le plan énergétique (par exemple -50 kilowatt/heure par m2) alors les prix se nivellent entre les constructions en bois et les maisons de maçon.

Pourquoi le prix des maisons en bois ne baissent-ils pas plus vite en France

Dans de nombreux pays comme les USA, l’Allemagne, la Suisse, les pays nordiques, construire une maison en bois rime avec économies.

En France, le marché est encore très atomisé, peu industrialisé et pas assez concurrentiel. Si l’ensemble de ces critères était réunis, le prix des maisons en bois en France pourrait surement être réduit de 20 à 30%.

La tendance s’annonce à la baisse des prix des maisons en bois en France

La tendance devrait progressivement s’inverser car on commence à noter en France l’apparition de gros offreurs – encore peu nombreux il est vrai – capables de construire 60 à 80 maisons par an et donc de bénéficier d’économies d’échelle et de prix très intéressants. Ces entreprises vont vers plus de rationalisation du processus industriel et devraient être capables de proposer des maisons en bois de moins en moins chères sans nuire à la qualité et la modularité de ces constructions.

On peut également compter pour la baisse des prix sur une concurrence nationale qui se développe et sur l’entrée sur le marché national de compétiteurs étrangers, notamment Allemands, Canadiens, Suédois et Polonais. Ces concurrents offrant de produits très compétitifs mais aussi souvent très formatés avec peu de place pour l’originalité ou le sur-mesure.

Tags: , ,

Laisser un commentaire (Pas de commentaires so far)

The comments are closed.

No comments yet